Les freins au voyage

Partir fait rêver. Cependant sortir de ses habitudes pose obligatoirement des questionnements, car puisqu’on va faire quelque chose de nouveau, serons-nous réellement capable de le faire ? Dans le doute on se questionne, beaucoup, trop, parfois jusqu’à se dire qu’on n’y arrivera finalement pas.

Ces questions là, ces inconnues sur l’équation, deviennent alors des freins au voyage. Et le problème c’est que c’est uniquement en essayant d’aller de l’avant que vous réussirez à répondre à ces questions.

Voici cependant des débuts de réponses qui pourront peut-être alors vous rassurez à propos des questions les plus courantes :

Je n’ai pas le temps

Les freins au voyage : Pas de tempsLa première difficulté est de dégager du temps pour partir voyager, trouver le bon moment. Le problème c’est qu’il n’y a ni bon ni mauvais moment. Il n’arrive jamais un instant parfait où tout concorde pour partir, vous aurez toujours des freins (travail, maison, famille, …).

Le bon moment c’est simplement celui que vous avez décidé, celui où vous êtes prêt.

Je ne dis pas que c’est facile. Voyager demande un effort, puisque l’essence même de ce mot vous entraine en dehors de votre zone de confort. De plus, voyager à vélo est une démarche atypique, la préparation du voyage est donc un peu plus complexe : démarches spécifiques, financer son voyage, choisir son matériel, expliquer son choix « bizarre » à ses proches.

Je n’ai pas d’argent

Il n’y a pas que les millionnaires qui voyagent. Il est facile de limiter ses dépenses et beaucoup de voyageurs savent vivre longtemps avec très peu d’argent – le site du Sac à dos à beaucoup d’articles à ce propos. On peut aussi financer son voyage avec des sponsors ou partenaires, ou encore le crowfunding. Mais ne vous méprenez pas, cet argent demande un engagement de votre part qu’il faudra tenir. La dernière solution pour gagner de l’argent en voyageant est de travailler. Mais attention à la législation, vous n’aurez pas le droit de travailler partout.

Pour plus d’information pour bien financer son voyage rendez-vous sur la page dédiée à ce sujet !

Quoi qu’il en soit la meilleure source d’argent reste la votre. En mettant en perspective vos dépenses, économiser devient facile car vos choix sont alors justifiés. Ne pas acheter  un habit, un nouveau téléphone… mis bout à bout vous pouvez économiser plusieurs centaines d’Euros par mois : soit 1 billet d’avion, ou un mois de vie sous les cocotiers des Caraïbes, etc.

Se déplacer à vélo est aussi une très bonne source d’économie ! En plus vous vous entrainez ; c’est du tout bénéf non ? (Plus de 4000€ d’économie par an ! – Source : Carfree)

Vélo vs voiture

 Est-ce que je serai capable ?

Pas facile de savoir ce que l’on vaut sans avoir essayé. Mais l’important est d’évoluer à son rythme afin de trouver ses limites et pouvoir avancer sans regrets. L’important est d’apprendre à dompter vos faiblesses afin qu’elles deviennent vos forces !

Un conseil : Prenez en note vos interrogations. Elles vous permettrons de faire le point sur vous-même et de facilement trouver votre rythme pour avancer.

Partir loin de ma famille ?!

Cette partie est la plus délicate et la plus intime. Il n’y a pas vraiment de bons conseils à donner pour mieux vous préparer à vous éloigner ou à aider votre famille à surmonter ses craintes (et ne pas vous les donner par la même occasion).
Les freins au voyage : CommuniquerS’ il faut tenir compte des besoins des proches et faire des compromis parfois, il faut aussi apprendre à vivre sa propre vie et suivre ses rêves pour être sûre de ne jamais regretter.

D’ailleurs beaucoup de voyageur vous diront que leur éloignement les a rapproché de leur famille. Parce qu’on est loin on donne plus facilement des nouvelles, certains se dévoilent plus, d’autres réalisent le soutien apporté.

Et puis il y a Skype, WhatsApp, Fongo, etc. Autant d’applications qui vous permettent de rester facilement et gratuitement (ou presque) en contact avec votre famille ! Alors vous voyez, c’est pas si compliqué lorsque l’on est prêt.

Vous, d’accord… Mais moi c’est pas pareil !

Il n’y a pas d’exception. Si vous le voulez vraiment il n’y a pas de raison. Il suffit de changer de regard afin de ne plus voir les obstacles comme des montagnes infranchissables. À vous de prendre votre vie en main et d’abattre un à un tous les obstacles.

Un jour quelqu’un m’a confié avoir été obligé de s’enfuir de chez lui à 16 ans. À partir de ce moment là seules deux solutions s’offraient à lui : Devenir  SDF ou devenir voyageur. Ces deux possibilités reviennent simplement au fait de ne pas avoir de maison. Cependant la première relève d’un fait que l’on subit, la seconde d’un fait que l’on choisi.

Alors, à choisir vous auriez fait quel choix ?

Et si vous avez toujours le goût de voyager sans comprendre comment trouver le temps, voici un très bel article de Thomas Despin – Start-up Cycling.


Bien entendu cette liste de freins au voyage n’est pas exhaustive et ne peut que répondre de manière générale aux différentes interrogations des futurs voyageurs.

Mais vous, c’est quoi qui vous empêche de vous lancer à l’aventure ?

Articles similaires

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

– Nouveau –

Cliquez ici pour vous inscrire à l'infolettre

Articles par thématiques